Rencontres avec trois poètes chinois

Festival Polyphonies

Printemps des poètes 诗人之春

Pour la troisième année consécutive, le partenariat avec la Maison de la poésie de Rennes se poursuit, à la découverte de la poésie chinoise. Grâce à l'Institut Confucius de Paris 7, nous avons la chance d'accueillir trois poètes chinois cette année, pour une soirée de lecture bilingue à la Péniche Spectacle, le jeudi 9 mars 2017 à 19h (entrée libre).

Trois poètes donc : Yu Xiang, Shu Cai, Li Li.

Yu Xiang宇向 Yu Xiang est née en 1970. Elle vit à Jinan, dans la province du Shandong. Après s’être intéressée à la musique non officielle, à la peinture contemporaine, elle se consacre depuis 2000 à l’écriture.
Sa poésie est marquée par un rythme syncopé, souvent répétitif. Yu Xiang s’exprime de façon directe, avec des mots de tous les jours. Toutes ces caractéristiques donnent, à la lecture de ses textes, une impression de force. Elle a reçu de nombreux prix dont, en 2004, le prix  de poésie « Rou Gang ». Fondé en 1992, il s’agit du premier grand prix poétique à valeur nationale attribué en Chine par un particulier depuis la fondation de la République.
Les autres choses, traduit par Chantal Chen-Andro, bilingue, éditions Caractères, 2016, est le premier recueil de poèmes de Yu Xiang traduits en français.

 

 

Shu Cai树才 Shu Cai, de son vrai nom Chen Shucai, poète et traducteur né en 1965 dans la province du Zhejiang, est avant tout diplômé de langue et littérature françaises. Il a été diplomate de 1990 à 1994 à l’Ambassade de Chine au Sénégal. Chercheur en poésie française à l’Institut des Littératures étrangères de l’Académie des Sciences Sociales de Chine, il vit et travaille actuellement à Beijing. Traducteur de Pierre Reverdy, René Char, Saint-John Perse et Yves Bonnefoy, Shu Cai est l’un des fondateurs de l’école de la poésie « la Troisième Voie » et s’investit particulièrement dans l’étude des littératures et cultures étrangères. Il est l’un des fondateurs de la revue trimestrielle 《读诗》(Lire la poésie) et de la revue annuelle 《译诗》(Traduire la poésie), créées en 2011. Ses poèmes ont été traduits en français et en anglais. Il a reçu la Médaille du Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques en 2008.
Il est résidence à la Maison des écrivains et traducteurs étrangers de Saint-Nazaire (MEET) en février/mars.

 

Li LI李笠 Li Li, né en 1961 à Shanghai, est poète, traducteur mais aussi photographe.
En 1979 il intègre le département de suédois de l'Institut des langues étrangères de Beijing. Il s'installe en Suède en 1988, et se spécialise dans la littérature suédoise à l'Université de Stockholm. Un recueil de poèmes en suédois est publié en 1989, « Le regard dans l'eau », puis c'est « Sauter » (1994), « L'habitat c'est toi » (1999), « Origine » (2007)..., autant de recueils publiés en suédois qui lui valent en 2008 le Prix littéraire de la presse de Suède, d'être nommé par le poète suédois et lauréat du Prix Nobel de littérature Harry Martinson le premier lauréat du « Prix de l'heure royale », etc. Il a traduit beaucoup de poètes d'Europe du nord, dont un recueil d'Edith Södergran « La rose et l'ombre », une anthologie de poètes contemporains suédois « Le son de la neige glacée » et en 2011 l'intégrale des poèmes du prix Nobel de littérature Tomas Tranströmer.
Il a également, outre ses traductions des poètes nordiques, traduit plusieurs poètes chinois contemporains comme Xi Chuan ou Mai Cheng, édité deux recueils de photographies (« Ximeng et Weila », « Poèmes cinéma »), et cinq poèmes cinématographiques (dont « La ville blanche », « Deux villes d'eau »...) ont été projetés à la télévision suédoise durant le festival culturel « Nike ».

La connaissance de la poésie chinoise ne pourrait se faire sans le truchement des traducteurs, et nous aurons la chance d'accueillir pour cette soirée Chantal Chen-Andro, traductrice et spécialiste de la poésie contemporaine chinoise, mais aussi de Mo Yan (entre autres !).

Quand : jeudi 9 mars, 19h

Où : Péniche Spectacle, 1 quai Saint-Cyr

entrée libre - la lecture sera suivie d'un échange avec le public et d'une signature pour ceux qui le souhaitent.